Raiponce

Film d’animation : Raiponce de Byron Howard et Nathan Greno, 2010 (1h41)

L’ adaptation du célèbre conte Rapunzel des frères Grimm par Disney est enfin dans toutes les salles ! Soit ! Hihn et Grumchette vous vont faire un petit conte rendu de cette découverte…

L’avis de Grumchette :

Je suis allée voir ce film sans grande motivation et avec beaucoup de méfiance : une bande annonce amusante, pleine de gags… C’est alléchant mais souvent décevant car une fois qu’on se retrouve devant le film, rien de nouveau à voir et plus d’effet de surprise… Eh bien… Je suis ressortie plus que satisfaite !

Commençons par les points négatifs : j’ai eu du mal à supporter les chansons qui reviennent toutes les 5 minutes avec des paroles simples… Ô douleur, ô souffrance, ô naïveté ! Mais au fait, ce sont pourtant ces chansons qui me plaisaient quand j’étais petite et que j’adorais chanter pendant le film (et que je chante toujours) ! Alors, est-ce que c’est l’âge qui fait cet effet ou est-ce que les paroles sont niaises, est-ce que la mélodie n’était pas assez emballante (car qd j’y repense, aucun souvenir de la mélodie) ? A réécouter…

Aller, je dois bien l’avouer, il y a quand même une chanson qui a particulièrement retenu mon attention : Moi j’ai un rêve. La musique entrainante et la scène m’ont permis de retrouvé l’univers Disney que j’aimais et qui était parti il y a bien longtemps à mon avis. J’ai eu l’impression de revoir le clan de Ratigan faisant la fête (Basil détective pirvé) ou encore la chanson de Gaston (la Belle et la Bête) Enfin, je n’irais pas jusqu’à dire que les paroles sont aussi réussies que celles de Pocahontas, Robin des Bois, Aladdin, Merlin l’enchanteur, le Livre de la Jungle ou les Aristochats mais ce passage vaut le détour à la taverne !

Autre point négatif, le changement de personnalité du voleur. Egoïste comme pas deux au début du film, il essaye de se jouer de tout le monde et du jour au lendemain hop il change et se transforme en homme amoureux et respectable… Un peu trop facile à mon avis ! Un homme qui change du jour au lendemain sans d’élément déclencheur… ah si, un semblant de danse avec Raiponce… J’ai un peu de mal à croire qu’une danse change un homme à ce point quand même. (Pour en être sûre, Grumchette testera pour vous : mon compagnon commence la danse !)

Points positifs : Les personnages et leurs personnalités. Coup de coeur attribué à Pascal ! Qui ne rêverait pas d’avoir cet animal aussi attachant 24h/24h  sur son épaule ? Il est tellement génial que je sais pas comment en parler ! Ce caméléon, compagnon de Raiponce veille sur elle à sa manière, il déclenche pas mal de gags et oblige ses ennemis à parler en donnant un coup de langue dans leurs oreilles !  Les dessinateurs/graphistes ont réussi à le rendre très expressif et mignon. Si j’étais une caméléon, j’aurais trouvé mon prince charmant ^^ Le cheval (Maximus je crois) je pensais qu’il allait me taper sur les nerfs et bien même pas ! Ce cheval dressé comme un chien est plutôt amusant dans sa manière de se comporter. Dressé pour traquer impitoyablement les ennemis du roi, Raiponce le convainc de ne pas poursuivre le voleur pendant une journée (pour cause d’anniversaire). C’est finalement lui qui va venir au secours du voleur à la fin du film… Quel super cheval ! Dommage que mon coeur soit déjà pris ! Et Rapionce alors ?!? J’y viens, j’y viens… Elle est belle, blonde, les cheveux longs, la vraie princesse quoi. Je m’attendais à ce qu’elle soit énervante elle aussi avec sa naïveté mais non ! Pas du tout et j’ai même eu l’impression qu’on me caricaturait dans certains passages… Et puis à la fin, elle est brune aux cheveux courts et rien que pour ça, j’aime cette princesse. Elle a encore beaucoup de qualité que Hihn ne manquera pas de mettre en avant je suis sûre ! Quant au voleur, il a une belle gueule sauf sur les affiches de recherches… Eh oui, personne n’arrive à reproduire son nez !  Dur dur d’être recherché… Et les coups de poele ne vont pas arranger ça… J’y pense, c’est peut-être les nombreux coups de poele qu’il se prend qui font finalement de lui un homme bon !

Côté décor j’en ai pris plein la vue, la maison est sublime, la fôret l’est également. Je me souviens de m’être emerveillée de la qualité des brins d’herbes pendant le film, c’est pour dire ! Et puis le passage sur l’eau avec les lampes qui brillent dans le ciel et sur le plan d’eau… magnifique ! C’est le côté romantique de Grumchette qui parle sans doute mais là encore j’avais les yeux grands ouverts et je n’ai pas manqué une miette de la scène ! Ne me demandez pas pour autant combien il y avait de lampions car j’ai pas compté, sinon…

…Pascal se chargera de vous …

Sur ce Hihn, je te laisse donner ton avis :)

L’avis de Hihn :

« Je fais ce que je veux avec mes cheveux »
Attention, spoiler de folie.

Affirmation n°1 : Ne jamais aller voir un film de princesses avec un gars.

A peine la B.A. était-elle projetée dans les salles obscures que j’ai su que je ferais tout… TOUT… pour aller voir ce film. (j’vous en avais touché un mot dans un des articles précédents j’crois)

Donc, c’est l’histoire d’une fille… ha au fait il faut savoir une chose : les histoires de filles, en général, ça n’intéresse QUE les filles.
Oui, mais là, il ne s’agit pas de n’importe quelle fille… il s’agit d’une princesse. Hé bien encore pire : « Mais y sont où, les zombies ? » « Pourquoi est ce que l’on est les seuls à ne pas accompagner d’enfants ? » « Ha la honte, un film de princesse… »
Et puis au final, ce sont bien les garçons qui se marrent le plus – mais ça, ils ne le reconnaîtront jamais bien sur (« ouais, c’était moins pire que ce que j’avais pensé… et tatata.») – même si les filles ne sont pas en reste.

Affirmation n°2 : La transmission des contes de fées est assurée.

Enfin bref, reprenons : C’est l’histoire d’une fille qui ignore qu’elle est princesse. Son unique rêve est d’aller voir les « lumières » qui apparaissent chaque soir de son anniversaire. Bon, c’est un rêve un peu miteux -comme qui dirait : « Ton rêve, il est nul »-, mais quand on a vécu 17 années enfermé dans une tour, persuadé que l’extérieur est plein de démons égoïstes aux dents pointues…

Heureusement, un jour, un prince – car les princesses ne vont qu’avec des princes – crie : « Descends-moi tes longs cheveux. »… et là, c’est le drame.
Ha ? Cela vous rappelle une obscure histoire de salade ?
Bingo !
Bon, Raiponce (Rapunzel) n’est plus si jeune puisqu’elle a –officiellement- autour des 200 ans. Je dis officiellement car comme vous le savez, dans les contes, les paroles s’envolent, les écrits restent. Et ça, les frères Grimm l’avaient bien compris.

Je suis de la génération Wald Disney. Je veux dire par là que j’ai été nourrie et j’ai grandi avec ses dessins animés ; Bambi, Blanche Neige, Cendrillon, La Belle et la Bête… et je suis persuadée que ces films réussiront à prolonger un petit peu la vie de ces contes qui nous sont si chers auprès de la nouvelle génération qui a fâcheusement tendance à ne plus savoir que le Petit Chaperon Rouge (PCR pour les intimes) était rouge et que Mère-Grand n’est pas une marque de café (puisqu’elle a de longues oreilles et de grandes dents… ho ! vous suivez un peu ?)

Donc bien sur, Disney, ce n’est pas Grimm, Andersen ou Perrault. Disney c’est un peu plus kikinou. Disney c’est des petites fleurs et de grands yeux larmoyants. Mais, peut être, un jour, cela donnera envie aux jeunes de connaître la véritable version de l’histoire ? (Celle avec les salades donc…)

Affirmation n°3 : Wald Disney n’est pas mort.

On cherchait des zombies tout à l’heure ? En voilà un : j’ai nommé…. Waaaaaald Disney !
On le croyait mort, mais un premier petit, tout petit sursaut de retour à la vie avait – semble t-il – agité sa carcasse avec La Princesse et la Grenouille.
Et puis on s’est dit qu’on avait rêvé, surtout en se souvenant de l’horripilant Volt qui avait vu le jour une année auparavant, et on oublie volontairement les précédents films pour ne pas tomber en dépression.
Enfin voilà, Wald Disney a sortit une main de la tombe et s’est hissé à l’air frais, bien loin de la moisissure des sous-sols. A moins, qu’il n’ait eu une aide fortuite d’un studio peu connu et racheté il n’y a pas si longtemps ? (Quoi ? Quelqu’un a dit « Pixar » ? C’quoi Pixar ?)

Et là, j’ai eu envie de chanter…

Bon, je ne me souviens plus trop de l’air et des paroles, mais ça m’a rappelé les bons vieux Disney.
Sauf que l’on ne chantera pas dans dix ans l’Histoire éternelle de Raiponce ou son Rêve bleu… Il faut croire qu’en voulant moderniser un peu le tout, Alan Menken, le compositeur de La Belle et la bête, Aladdin ou La Petite Sirène pour ne citer qu’eux, a eu un petit soucis d’imagination ?
Grumchette grogne (voyez, allitération en Grrrrr… ça veut tout dire.) sur cette musique mais bon, je n’en garde pas un si mauvais souvenir.

Bon je n’en garde aucun souvenir, d’accord, mais je ne me suis pas dit : « Ha, quel ennui, cette musique ».
Et puis… elle m’a rendue un peu nostalgique. C’est cette manie de vouloir mélanger le Old School aux techniques modernes j’en suis sure ! Trame des conte de fées classique mais scénario et personnages plus dynamiques plus… caractériels ?
Et puis bon, Raiponce, c’est aussi une claque visuelle, autant au niveau des décors que des persos ou encore des textures ! Vous voulez comparer les cheveux de Raiponce avec ceux de l’héroïne d’AppleSeed ?

Affirmation n°4 : Les princesses, c’est (pas) nul.

Contrairement à ce que je pensais, toutes les princesses ne sont pas des fées cruchettes. Faut-il que l’on parle de la Belle au Bois dormant pour retourner le couteau dans la plaie ? Non ! Je le dis douloureusement mais fièrement : Toutes les princesses ne sont pas naïves ! Celle-là a même déposé un brevet pour le maniement de la poêle à frire en arme de combat… et elle est un peu schizophrénique aussi. Normal direz-vous, parler pendant 17 ans à un caméléon, ça laisse des traces…
Bien sûr, elle fait aussi du tricot, des gâteaux, elle lit des livres, elle peint… et elle recommence, mais ici, la princesse n’est pas une plate gourdasse comme je le craignais un peu. Cette demoiselle a son petit caractère bien trempé et n’hésite pas à chanter avec des brigands terrifiants, dompter un cheval fougueux, imiter Indiana Jones ou faire fondre le cœur de pierre d’un voyou qui passait par là, par hasard.

Comble de la rébellion, notamment pour une princesse Disney… elle finit les cheveux… courts !
Vous vous rendez « conte » ! Une animation dans laquelle la princesse est un peu garçon manqué et où le roy pleure !
Diantre.

Affirmation n°5 : Etre aveugle, c’est bien, mais mourir, c’est mieux.

Ha… que serait Wald Disney si il n’y avait pas l’habituel sacrifice ?
« Mais, elle est où, la fleur magique ? » disait une petite fille -un peu trop bavarde- derrière moi alors que Flynn mourrait.
Mais ma pauvre chérie ! les fleurs magiques, ça n’existe pas !
On aurait presque pu s’arrêter là, mais cela manquait de « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Faut reconnaître que dans la version des frères Grimm, l’histoire se termine bien elle aussi, même si l’on ressent moins la tension dramatique puisque le prince est « juste » aveugle.
Et puis si ça s’arrêtait comme ça… le roy pleurerait toujours et ça, ça serait trop triste.

Sinon, euh… j’vous ai dit que j’l’avais aimé, ce film ?

Affirmation n°6 : Cupidon existe

Si vous ne me croyez pas, il vous suffit de voir le film.

Affirmation n°7 : Tintin ne s’intéressait pas aux filles parce qu’il avait reçu trop de coups sur la tête.

Justement, en lisant la critique de Grumchette sur Flynn, j’ai repensé à cette analyse sérieuse faite par de sérieux scientifiques a partir d’éléments sérieux.
Bon, d’un autre coté… il pourrait rester éternellement jeune aussi. Ça compenserait un peu non ?
Ha, Raiponce me dit que non.

Pffff. N’importe quoi.
.
.
.
.
.
.
.

Merci à allocine pour les photos

Message de Grumchette : je savais que tu en parlerais mieux que moi !

Ce film est labélisé :

2 commentaires

  1. 29 mai 2011 at 19:02

    [...] Film : la meilleure surprise de l’année reste Raiponce. Seul film qui m’a convaincue sur tous les plans. On en parle ICI… [...]

  2. Akira said,

    4 février 2012 at 16:12

    Un film trop génial ! Je le conseille à tout mes amis.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :